Blog

DirectDemocracyS Blog yours projects in every sense!
Font size: +
32 minutes reading time (6463 words)

Paix avec reddition

Pour quelles raisons serions-nous prêts à nous battre et à risquer de mourir ?

Bien sûr, tous, à quelques exceptions près, des personnes malades, nous nous battrions, et donnerions nos vies, pour défendre les personnes que nous aimons. Une autre raison pourrait être de défendre notre maison et nos propriétés, ce qui nous a coûté des efforts et un travail acharné. La dernière, mais peut-être la moins connue, par certains lâches, est la lutte pour la liberté, la nôtre, de nos parents, amis, connaissances et concitoyens, et pour la souveraineté de notre propre pays. Ceux qui ont été dans l'armée savent qu'ils jurent de défendre leur pays, leur drapeau, leur souveraineté et la liberté de leur peuple. Même la lutte pour sa liberté, en plus du devoir éthique et civique, empêche beaucoup d'enfreindre la loi, pour ne pas finir en prison, et donc être privés de leur liberté.

Nous avons déjà analysé, dans certains articles, l'invasion tragique et violente de la Russie en Ukraine.

Notre position, et celle de toute personne de bon sens, est que toute action violente, par qui que ce soit, doit être condamnée, toujours.

Dans l'article précédent, nous avons parlé de qui gagne, et qui perd, de ce conflit militaire, et nous avons dit, que selon nous, et selon nos experts, divers groupes de spécialistes, selon les documents, et les informations que nous ont, il y a, et il y aura des gens qui produisent ou commercialisent des armes, qui s'enrichissent et qui s'enrichiront également à l'avenir. De mauvaises personnes, peu importe si leur richesse augmente, avec de nombreux morts, blessés, viols, fosses communes, réfugiés, douleur et créant tant de peur chez les gens. Ces actes ignobles sont la conséquence de la cupidité, de l'égoïsme et du cœur de pierre de certaines personnes, très puissantes et sans scrupules. Il en va de même pour ceux qui vont devoir reconstruire un pays détruit, donc les ingénieurs, les architectes, les entreprises productrices de matériaux de construction, les entreprises de construction, et leurs propriétaires respectifs. Parce qu'avec les actions militaires, les guerres, le terrorisme, même beaucoup de gens gagnent, qui ne se soucient pas de devenir encore plus riches, beaucoup d'innocents, sont morts, blessés, violés, effrayés, et ont dû échapper, à la violence, déclenchant un nouveau souffle de la haine et la recherche de vengeance.

Nous avons expliqué, comment la guerre n'a pas été empêchée (et il était possible de le faire), par des attitudes, que de nombreux dirigeants, de divers pays, devront un jour nous expliquer. Il suffisait d'utiliser la diplomatie, pour prévenir tout le mal que nous voyons, et avons connu, à travers l'histoire humaine. Il aurait suffi d'utiliser la logique, le bon sens et le respect mutuel de tous.

La méthode habituelle, déjà utilisée par le passé, consiste à choisir un pays, à créer des tensions, des attentats et des actes de terrorisme, ou de guérilla, puis à faire s'affronter les 2 superpuissances, sur un terrain "neutre", pour consommer des armes, généralement obsolètes , pour rendre la pareille à leur arsenal militaire. Nous l'avons vu en Syrie, et dans de nombreux pays, c'est une histoire qui se répète, et aucun expert ne pourra jamais contester nos déclarations. Notre article précédent a laissé croire à certains que nous, avec ce que nous avons écrit, voulions en quelque sorte tenter de justifier, le président russe Poutine, et ses conseillers, qui n'ont pas bien calculé, les conséquences de leurs actions tragiques, et de leurs mauvaises décisions. .

Qu'il soit clair pour tous que notre position a été, est et sera toujours en faveur de ceux qui se défendent, et jamais de ceux qui attaquent. Et nous disons sans aucun doute, quiconque attaque, sera jugé par nous, comme un criminel. Ne nous demandez pas où nous étions lorsque les États-Unis attaquaient d'autres pays, car nous n'existions pas ou nous n'avions pas encore été rendus publics. Ce serait comme blâmer les citoyens allemands actuels pour le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, également causée par la peur de se rebeller de la population allemande, sur un dictateur assoiffé de sang. Mais nous parlerons du nazisme dans un article dédié.

Il n'y a pas de raisons, pour des interventions militaires, ce sont les populations, des différents pays, qui doivent se faire respecter, et protéger leurs intérêts, sans violence, mais avec des accords, et des négociations, dont une de nos principales valeurs : respect mutuel, de toutes les personnes. Pour DirectDemocracyS, ce sont uniquement les populations locales, et non les sanctions, et les interventions extérieures, pour déstabiliser, et créer des coups d'Etat, qui doivent décider qui doit diriger chaque pays. Nous sommes certains que seul notre projet politique peut assurer la Paix, la Justice, une démocratie authentique (et non fausse et partielle), et le bien-être de toute la population mondiale.

DirectDemocracyS, et tous les projets connexes, avec tous nos utilisateurs, nous aimons exactement de la même manière, toutes les populations de la terre, donc, à la fois les populations ukrainiennes et russes. Nous ne généralisons jamais, nous ne blâmons jamais les enfants pour les mauvaises actions de leurs pères, grands-parents, arrière-grands-parents ou ancêtres. Nous regardons les désastres de l'histoire, essayant d'éviter, de se répéter, tous les différents épisodes de violence auxquels nous sommes habitués. Presque tous les pays du monde, et presque toutes les différentes populations, ont beaucoup de choses dont ils ont honte et dont ils doivent s'excuser auprès des autres. L'histoire est complète, et nous ne pensons pas avoir besoin d'en faire une liste dans cet article. Mais nous le ferons à l'avenir.

Commençons par quelques données historiques, puisque certaines personnes demandent seulement où on leur raconte, ce qu'elles aiment et qui aiment commenter l'histoire, mais elles sautent, ou cachent, et souvent évitent, les parties qui en feraient ignorants et de mauvaise foi.

Mémorandum de Budapest.

Le Mémorandum sur les garanties de sécurité dans le cadre de l'adhésion de l'Ukraine au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, plus communément appelé Mémorandum de Budapest du nom de la capitale hongroise dans laquelle il a été signé, est un accord, signé le 5 décembre 1994 et enregistré le 2 Octobre 2014, entre la Russie, les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Ukraine, avec laquelle cette dernière, en adhérant au traité de non-prolifération nucléaire, a officialisé la renonciation aux armes nucléaires en sa possession après la dissolution de l'URSS.

En échange de la livraison de 1900 ogives nucléaires à la Russie, qui a entrepris leur élimination complète dans les deux années suivantes, avec la garantie des États-Unis et du Royaume-Uni, l'Ukraine a obtenu des autres signataires des assurances sur sa propre sécurité, son indépendance et intégrité territoriale.

Malgré la dénonciation par le gouvernement de Kiev de la violation par Moscou du mémorandum depuis l'invasion russe de la Crimée en 2014, il n'y a pas de convergence sur la nature des conséquences de cette violation, car ni les États-Unis n'ont explicitement promis un soutien illimité ni des garanties d'intervention directe, ni le Royaume-Uni considère-t-il que le casus foederis est justifié.

Première analyse.

Si l'Ukraine, avant l'invasion russe, avait eu ses 1900 ogives nucléaires, aucun pays ne se serait jamais permis de franchir ses frontières ou de la bombarder. Ainsi, à partir de maintenant, ce qui s'est passé n'est pas la faute de l'Ukraine, mais de ses frères russes, et en partie aussi de nos pays occidentaux.

Mais si l'on voulait remonter un peu plus loin, dans l'histoire tourmentée entre Russes et Ukrainiens, on pourrait arriver à l'intelligent pour eux, mais impitoyable pour d'autres populations, choisies par les Russes, à déporter des milliers, et dans certains cas des centaines de des milliers de leurs propres citoyens, venus des régions les plus reculées de leur immense pays, pour les mélanger et les mettre en contact avec les Ukrainiens, les Moldaves, les Lettons, les Lituaniens, les Estoniens et bien d'autres. Les choix de déportation, commencés par l'Empire russe, avec quelques centaines de milliers, puis atteignant des millions de personnes (du régime communiste soviétique), toutes éloignées de leurs terres (dans lesquelles elles vivaient dans de mauvaises conditions), et installées à proximité des peuples, que pratiquement, ils étaient calmes, hégémons dans leurs territoires, et qu'ils considéraient les Russes, leurs défenseurs, et dans certains cas des peuples frères. Attention, il s'agit de déportations massives, et non de migrations volontaires, naturelles, d'une partie de certaines populations, d'un territoire à l'autre.

Les raisons des déportations sont claires pour tout le monde, mais certaines personnes, dont nous parlerons bientôt, ont besoin d'explications supplémentaires. Dans toutes ces zones, il fallait des enclaves à forte présence russe, déportées de force, par chantage, ou avec des promesses de vie meilleure, dans d'autres pays, afin de créer des zones de tension, pour ensuite avoir, au fil du temps, diverses raisons, d'attaquer militairement et de conquérir des pays plus petits, moins forts et facilement affaiblis, pendant des années, souvent des décennies, d'actions terroristes, de guérillas et de violence de la part de ceux qui y avaient été déportés.

Puisqu'il y a tant d'esprits réduits autour, nous l'expliquons encore, aux puissants de l'époque, les tsars et la noblesse (avant), et aux dirigeants communistes (après la révolution russe, et la phase finale appelée la révolution d'Octobre), ils avaient besoin de raisons pour déporter les gens, et pour déplacer les populations pauvres, de presque tout leur pays, il suffisait d'élever, même très peu, leur niveau de vie, qui était auparavant en dessous du seuil de survie, créant pour eux une vie légèrement meilleure , dans les nouveaux territoires. Ceux qui n'ont presque rien, pour quelques promesses, souvent non tenues, seraient prêts à s'éloigner de leurs terres.

Les tsars d'abord, puis les chefs communistes criminels, n'ont créé que des problèmes pour la population, ou plutôt pour les populations, qu'ils ont elles-mêmes unies, de manière artificielle, et avec des objectifs clairs de conquête, et de domination ultérieure.

Toujours pour les habitués, qui pensent tout savoir (faire semblant d'être informés, et faire semblant d'être honnêtes), on explique tout mieux. Aussi pour ceux qui ont, ou des intérêts économiques clairs (payés par les différents pouvoirs politiques, financiers et économiques), des motivations politiques (pour conquérir quelque esprit malade ils vendraient leurs mères), des frustrations (ceux qui n'ont rien obtenu de la vie surtout parce que de leur propre incapacité doivent trouver un coupable), haine de l'Occident (mieux vaut haïr ceux qui s'ils sont haïs ne réagissent pas que haïr les puissants), besoin de mettre des idées stupides dans la tête des gens en difficulté (ne dire qu'une partie des faits, ce qui est utile à leurs propres fins, en laissant de côté les parties inconfortables), pour créer la haine sociale (irriter les gens frustrés est simple, il suffit de leur faire abandonner les pires mensonges et de blâmer les autres), et souvent unis par une ignorance totale (souvent ceux qui croient qu'un intellectuel est politisé à l'extrême, et ne reconnaissent pas la réalité, et ne regardent pas l'histoire avec un esprit ouvert), nous, nous l'expliquons encore, les déportations, créons presque toujours le chaos, l'agitation, la révolte et, la violence, les attentats, les occupations, les blessés, la mort et la douleur, non seulement dans les populations tant méprisées par tant de gens, mais aussi dans les familles des Russes déportés, qui sont passés de la faim et de la souffrance sur leurs propres territoires à la violence, et jusqu'à la mort, dans les nouvelles zones géographiques où ils ont été contraints de vivre. Avec la spirale habituelle de la haine, et de la vengeance, qui alimente toutes les actions violentes, enrichissant les gens ignobles, faisant souffrir les innocents.

Nous écrivons tout cela, même quelques fois, pour démontrer et faire comprendre, même aux perdants, qu'ils écrivent, parlent ou font des vidéos, dans lesquelles ils sont du côté du mal, dans certains cas, par peur du mal lui-même, dans d'autres cas, combiné à un véritable et propre lavage de cerveau, par des personnes qui prétendent être intelligentes, mais créent des espoirs (de vengeance sociale), chez des personnes incapables de "penser avec leur tête", même si elles s'enorgueillissent eux-mêmes en le faisant. Les faibles ne pensent qu'avec la tête des autres, croyant raisonner avec la leur.

Avec la fin des tsars, les déportations se sont multipliées, avec l'arrivée d'une des idéologies les plus fausses, méprisables et injustes, qui a créé plus de souffrances, de violences, de douleurs, de blessés et surtout de morts, dans l'histoire humaine, le communisme, inventé d'étatisme extrême. Les citoyens russes ont eu d'abord les tsars, qui exploitaient, avec leur noblesse, toutes les richesses, qui appartenaient au peuple, puis les communistes, qui étaient l'espoir (pour de nombreux analphabètes) et la possibilité d'une justice sociale (jamais mise en pratique, les chefs de parti étaient vénérés, riches, puissants, certainement pas autant que le peuple), mais ils donnaient les richesses de la Russie, aux membres du parti, et à quelques favoris, faisant presque toujours plus de dégâts, et d'injustices, que ceux qui fait la monarchie. Comme si cela ne suffisait pas, le communisme a fait d'un pays agricole un pays faussement industrialisé (avec des machines souvent archaïques), détruisant l'agriculture, qui était exploitée, d'abord par le communisme, par quelques nobles instruits, mais souvent, aussi par de nombreuses familles spécialisées, depuis des siècles d'histoire, pour le donner en main, avec le communisme, à des gens sans étude, sans autre qualité que celle d'appartenir au parti unique.

Avec la fin, par implosion, du régime communiste en faillite, une dictature et une oligarchie sont arrivées pour les Russes, qui ont mis toutes les richesses de la Russie entre les mains de quelques oligarques, soigneusement sélectionnés par Poutine. Peu de gens (les oligarques), qui sans aucun mérite, et sans aucune compétence, gèrent toutes les richesses, qui devraient appartenir et être exploitées par tout un peuple.

Donc, en résumé, les richesses de la population russe sont passées, de beaucoup de gens nobles, et avec la culture, et l'étude (aussi parce que seuls les riches, à cette époque, pouvaient étudier), à quelques dirigeants communistes, sans études, idéologisés , et manipulable, qui avait pour subalternes, des gens avec encore moins d'études (avec un lavage de cerveau idéologique, dans les écoles du parti, qui n'est pas de l'éducation, et de la culture, mais seulement de la propagande), et manipulé, et contrôlé par les dirigeants, du seul parti ( parce que le communisme ne permet pas l'opposition). Les dirigeants du Parti communiste ne pouvaient pas permettre à des personnes intelligentes, ou politiquement capables, ou même éduquées, ou non idéologisées, d'avoir des rôles importants, pour ne pas risquer, qu'elles obtiennent des résultats positifs, et donc, pour ne pas être dépassé, dans les hiérarchies. Dès que cela s'est produit, avec le président Gorbatchev, le régime communiste en Russie, et dans toute l'Union soviétique, a pris fin pour toujours.

Comment le faire, ne ressentez pas de compassion, et une solidarité sincère, même pour le peuple russe, qui dans toutes les parties de l'histoire récente, est toujours passé d'un régime, exploitant, injuste, à un autre régime, et toujours pire que le précédent . Leur richesse ne leur a jamais appartenu, mais à de nombreux nobles, quelques chefs de parti, et enfin, à très peu d'oligarques de Poutine, placés là en figure de proue, sans avoir aucune compétence, aucun mérite, et aucun droit, d'exploiter à votre guise, le richesses du peuple russe.

Ainsi, Poutine est arrivé (après la petite histoire du président « de transition » Boris Nikolaïevitch Eltsine, dont nous parlerons peut-être dans un autre article).

L'actuel président russe incarne le communiste frustré (pour celui tant aimé, frustré aussi par beaucoup en Occident), mais aussi l'idéologisé, sans esprit critique, et de culture, et d'éducation, vraiment médiocre, qui vu son ignorance, son incapacité, son faux nationalisme, et son faux antinazisme (qui était le seul moyen de réveiller les anciens communistes), menace de détruire plus de la moitié du monde.

Avec l'éclatement de l'Union soviétique, de nombreux pays sont devenus des États indépendants, mais ils se sont retrouvés, avec des parties de leurs "anciens" territoires, peuplés de Russes (précédemment déportés), qui trouvaient l'aide, non désintéressée, de leur pays d'origine ( la nouvelle République fédérale de Russie), ils ont toujours créé la violence, le désordre et revendiqué l'indépendance. Par la suite, demandant à être intégré, contre toute loi internationale, en Russie.

D'abord avec les référendums, non reconnus par personne, souvent avec des fraudes, et des violences de toutes sortes, puis avec l'annexion militaire de la Russie et de la Crimée (une péninsule également revendiquée, pas directement, par la Turquie), puis avec les référendums qui ont suivi, et des violences dans le Donbass, c'est-à-dire dans les régions de Donetsk, Luhans'k et Kharkiv.

Ici, des gens médiocres, ignorants, frustrés, incapables de raisonnement logique, commencent la partie de leur histoire, toujours de Crimée, et à partir de 2014. Grâce avant tout, au lavage de cerveau à répétition, et à la haine, attisée par les profiteurs habituels, de la crédulité populaire, pour eux, tout a commencé par des attaques mutuelles, à partir de 2014. Dans lesquelles, selon eux, certainement pas sur la base de documents , les Ukrainiens, « auraient exterminé les Russes ». Ce qui n'est pas vrai, les morts sont égaux, selon tous les documents, unanimement reconnus. Cela montre que des personnes idéologisées, qui pendant la plus grande partie de leur vie, ont cru en un idéal politique, tel que le communisme (qui aurait causé environ 95 millions de morts, dans sa triste histoire), "beau à l'extérieur et pourri à l'intérieur". », ils reconnaissent à peine qu'ils se sont trompés. Alors, ceux qui applaudissent politiquement, comme acclament le sport, même si l'histoire condamne, la politique que vous aimez tant, difficilement, admettront qu'ils ont été, la majeure partie de leur vie, du mauvais côté de l'histoire. Mais on parlera de communisme, de nazisme, de fascisme, dans des articles consacrés à ces véritables catastrophes pour l'humanité.

Les violences, à partir de 2014, ont été réciproques et ont fait des victimes, en nombre presque égal, dans les minorités russe, ukrainienne, tatare et autres. Par conséquent, il n'y a pas de gagnants, ni de perdants, ni de populations meilleures ou pires. Toutes ont été analysées, et peut-être ferons-nous un article dédié à ces violences dans le futur. Nous résumons que les Russes ont souvent attaqué en premier et que les Ukrainiens ont défendu leur souveraineté et leur intégrité territoriale. Malheureusement, comme déjà mentionné, avec beaucoup de violence mutuelle, pendant de nombreuses années, sans presque personne, dans d'autres pays, demandant des explications, ou cherchant des solutions pacifiques.

Une solution aurait pu être la garantie d'une autonomie locale juste et réelle, telle que prévue par nos règles, pour la politique internationale, garantissant l'intégrité territoriale et la souveraineté de chaque pays, dans le respect de toutes les populations, et des droits des minorités.

Mais prenons un exemple, qui donne une idée de ce qui s'est passé.

Vous possédez une maison, avec plusieurs pièces, et vous êtes la famille ukrainienne, on vous dit, de rejoindre une plus grande maison, d'en faire une immense (Union soviétique), avec tous vos voisins, y compris ceux qu'on appelle la Russie, qui sont une famille nombreuse, et qui ont une maison beaucoup plus grande que la vôtre. Acceptez, créez une très grande maison (URSS), et avec le temps, vos voisins disent vouloir utiliser certaines de vos pièces, dans lesquelles vous, vous avez une partie de votre famille qui y habite, il y a vos meubles, et beaucoup des vôtres trésors. Ils vous disent, qu'ils se rejoindront, dans les mêmes pièces, pour vous aider à les exploiter ensemble, avec votre famille. Acceptez, car vous êtes deux familles unies, dans lesquelles beaucoup de vos proches ont créé des familles, avec vos voisins. A un certain moment, on décide de ne plus être unis, et chaque famille doit subvenir à ses besoins, de manière indépendante. Vous, la famille ukrainienne, qui avez des armes de défense, qui peuvent garantir la sécurité, décidez d'abandonner, de garder les armes chez vous, avec la garantie d'être toujours protégé, par vos voisins, la famille Russie. Donnez-leur, aux Russes, toutes vos armes les plus puissantes, avec la garantie d'être défendus, avec les garanties, même de vos voisins, le Royaume-Uni, l'Europe et les États-Unis. Au bout d'un moment, de constater que la famille russe a pris, par la force et beaucoup de violence, de nombreuses pièces dans la maison de la famille tchétchène, mettant leur propre parent à la tête de la famille. Ensuite, la famille russe a repris par la force un quart de la maison de la Géorgie voisine et a collaboré avec la famille biélorusse, revendiquant des chambres, même dans votre maison ukrainienne. A ce moment, vous commencez à avoir peur, et vous comprenez, que vous avez fait une grosse erreur, en donnant les armes les plus puissantes, précisément à vos voisins les plus dangereux, qui entre autres, ont dans certaines de vos chambres, déjà quelques de leurs proches. . Ces parents russes, à l'instigation de leur famille russe, détruisent les différentes pièces, salissent les murs, et ne blanchissent pas, ne maintiennent pas la propreté, et l'ordre, ils mettent également en danger la sécurité de vos proches ukrainiens, qui y vivent avec leurs chambres. leur. Ils mettent aussi, comme chef de toute votre famille, un parent à eux, et ils se fâchent, quand votre famille, le fait "tomber", pour mettre un chef de famille, de votre famille. A ce moment, les Russes qui habitent vos chambres (d'abord la chambre Crimée), décident violemment de devenir, d'abord plus autonomes, puis indépendants, et de rejoindre la grande famille russe, qui n'hésite pas, à occuper, par la force, votre chambre, même si presque tous les voisins, disent qu'il n'est pas juste, et légal, d'enlever les chambres, des maisons des autres. A ce stade, vous décidez de vous joindre, avec les familles d'Europe, du Royaume-Uni et des Etats-Unis, pour obtenir de l'aide, car la famille russe n'a pas tenu sa promesse (de vous défendre, et de garantir votre intégrité territoriale, et votre souveraineté). , et n'a pas hésité à vous enlever une de vos chambres en vous attaquant. Dès que la famille russe, elle a appris, vous a attaqué, en utilisant comme raison, le fait qu'elle ne veut pas de familles libres, partiellement démocratiques (OTAN, Europe) comme alliées de leurs voisins. Ainsi, il vous bombarde, viole vos proches, vous tue et vous blesse, forçant tant de vos proches à fuir votre maison, essayant d'échapper à la mort et à la violence. La Russie vous enlève encore 2 ou 3 chambres, avec une violence sans précédent contre vos proches. Les voisins l'Europe, le Royaume-Uni et les États-Unis, qui vous avaient garanti, avec la famille russe, votre sécurité, étaient faibles, face à l'occupation, de votre première chambre (Crimée), cette fois ils vous aident , pour défendre la souveraineté et l'intégrité de votre maison fragile. Au risque donc de faire sauter tout le quartier, et tout le quartier. Avec la menace nucléaire, par certains proches, de la famille Russie.

Ici, si vous étiez, la famille ukrainienne, avec la maison à moitié détruite, avec beaucoup de vos proches morts, violés, blessés, effrayés et enfuis de chez eux, pour ne pas risquer de mourir, que penseriez-vous, de personnes sans cœur , qui vont sur la place, non pour crier paix, mais pour protester contre ceux qui vous aident, pour vous défendre.

Chers amis, la paix ne s'obtient pas simplement en prononçant le mot sans fin, jusqu'à ce qu'il perde tout son sens. S'il suffisait de dire simplement, un mot, ou une phrase pour s'en rendre compte, et s'il suffisait de dire plusieurs fois, des phrases, et des mots, pour les transformer en réalité, nous serions tous en bonne santé, riches, heureux, aimés, et juste. En revanche, la vie est beaucoup plus compliquée, et souvent injuste, et il faut toujours se battre, et travailler, pour obtenir les meilleures choses, dans le respect mutuel.

Si nous cherchons un mot, pour résoudre tous les problèmes, pour changer et améliorer le monde, le seul qui nous vient à l'esprit est DirectDemocracyS, car nous basons toutes nos activités sur la logique, le bon sens et le respect mutuel, de toutes les personnes . Nous nous appuyons sur l'étude, les faits, la vérité, la science, la recherche, l'expertise, de tous nos experts, de nos groupes de vrais spécialistes. Nous ne nous intéressons pas au capital électoral, nous ne nous intéressons pas à convaincre qui que ce soit, nous ne nous intéressons pas au consentement d'une partie des électeurs, qui sont facilement conquis et manipulés. Nous sommes intéressés à dire la vérité, qui n'est pas notre vérité, car seulement pour les stupides, la vérité est d'un côté ou de l'autre. La vérité est une, sur n'importe quel sujet, et l'histoire (en puisant les bons enseignements), doit être étudiée à 360°, pas seulement dans les parties qui nous conviennent. Alors, même si nous parlons d'une manière pas toujours appréciée de tous, aucune personne sensée ne reniera jamais notre article, pour le simple fait, que nous n'avons pas peur, d'écrire la vérité, au risque de mettre en colère quelqu'un, qui attend de nous écrire d'autres choses. Être direct, dire les choses en face, avec sincérité et loyauté envers la vérité, dans un premier temps, nous fera perdre, beaucoup d'électeurs, et beaucoup de soutiens. Mais nous ne sommes pas masochistes, nous savons très bien, que pour changer et améliorer le monde, il faudra le consentement de 99% des gens de la terre, les bons, devant se battre, honnêtement, et loyalement, mais avec courage, et de manière décisive. , 1% de la population méchante et puissante de la terre. Il nous serait plus facile d'être avec les puissants, de nous obtenir quelques "miettes" de leur pouvoir, et de leurs richesses, mais nous sommes intéressés par le "morceau de pain" entier, pour le partager avec toute la population mondiale. , également sur la base de la méritocratie. Désolé pour le débordement, mais cela fait partie de notre façon de nous exprimer, et nous sommes sûrs, que dans très peu de temps, tout le monde nous rejoindra, par confiance, et grâce à notre travail. Au fil du temps, notre méthode, notre "tactique", récompensera nos efforts, ne nous donnant certainement pas de richesse, qui, cependant, s'il y en a, nous la partagerons, en fonction des mérites individuels et collectifs, avec tous ceux qui nous rejoindront.

L'explication de nos positions est, je l'espère, suffisamment claire sur la cruelle tragédie de l'invasion russe en Ukraine, qui touche de nombreuses personnes, qui souffrent vraiment, et ne peuvent pas rester dans la rue pour manifester pour la paix, pour ne pas risquer, mourir sous les bombes , du côté de l'Ukraine, et de peur d'être tués, emprisonnés ou battus, du côté de la Russie, s'ils se rebellent contre Poutine.

Pour nous, Occidentaux en partie libres et en partie démocrates, il est facile de se plaindre du prix de l'électricité, du prix du gaz et des carburants, qui font tous ensemble augmenter le prix de toutes les denrées alimentaires et des produits de première nécessité. Appauvrir tout le monde, surtout ceux qui sont en difficulté. Beaucoup disent: si les Ukrainiens se rendaient, après quelques jours, tout serait fini (en partie, cela pourrait être vrai). Mais quiconque dit ou écrit ces choses, en plus d'être égoïste, les gens qui pensent de cette manière sont profondément injustes et réfutés par l'histoire. Si tous les pays du monde, ensemble, s'étaient rebellés, et avaient combattu immédiatement (au secours du pays envahi), de manière unie et courageuse, contre Hitler, et son Allemagne, qui en septembre 1939, envahissait la Pologne, aurait-il pu ont empêché la Seconde Guerre mondiale. Mais les politiciens des autres pays étaient égoïstes et injustes, disaient-ils : ce n'est que la Pologne, ce n'est pas un problème. Ensuite, de nombreux autres pays ont suivi, et plus personne n'a pu arrêter la spirale de la violence (si ce n'est l'intervention des États-Unis, qui a également permis à l'Union soviétique de résister et de contre-attaquer). Même maintenant, pour beaucoup d'idiots : c'est juste l'Ukraine, ce n'est pas notre problème. Mais si nous ne les avions pas aidés, la Moldavie aurait suivi (avec la Transnistrie, une autre enclave russe), puis bien d'autres pays, coup sur coup. A ceux qui ont peur, comme nous tous, de la guerre atomique, mais rappelons à tous que selon cette logique, de la peur, la Russie, les Etats-Unis, et les différentes puissances atomiques, auraient la possibilité de faire ce qu'ils veulent en le monde, avec n'importe quel pays, utilisant la menace atomique ? Le monde des lâches est pire que le monde pauvre. Les pauvres peuvent toujours s'occuper et travailler pour s'enrichir. Le lâche restera toujours infâme quoi qu'il fasse dans la vie.

D'autres égoïstes, qui disent qu'envoyer des armes en Ukraine, pour se défendre, coûte en argent, plusieurs milliards de dollars, et qui soutiennent qu'ils ne sont pas disposés à financer des actions de guerre avec leurs impôts. Nous répondons clairement qu'ils ne sont pas seulement égoïstes, mais aussi stupides. Si nous regardons l'évasion fiscale, dans le monde entier, nous parlons d'au moins 10 000 milliards de dollars par an, ce qui, avec le crime organisé mondial, nous parlons d'au moins 1 000 milliards de dollars supplémentaires par an, mais peut-être beaucoup plus, et beaucoup d'autres espèces d'argent public, l'argent pour les armes, pour la défense de la population ukrainienne, sont une dépense minime. Mais à ces égoïstes, cupides et lâches, nous ne posons qu'une seule question : si votre pays, devait se retrouver à la place de l'Ukraine tourmentée, les laisseriez-vous tuer, vos familles, violer vos enfants, vos femmes, vos sœurs ? , vos mères, qui ont blessé beaucoup de vos parents, amis et connaissances, ont détruit votre pays, faisant fuir de nombreuses personnes de chez elles, pour ne pas mourir, voudriez-vous simplement regarder ? Aimeriez-vous vivre dans un pays, sans nourriture, sans eau, sans électricité, sans chauffage, sans sanitaires, sans transport pour fuir, sans médicaments et sans soins médicaux, où les bombes pleuvent du ciel chaque jour ? Essayez de mettre les braves Ukrainiens dans la situation où ils se trouvent, juste pour une journée, et vous comprendrez. Ici, calculez maintenant, qu'ils vivent dans ces conditions depuis de nombreux mois, et il n'y a toujours pas beaucoup de lueurs de paix véritable. Aimeriez-vous perdre vos maisons, vos usines, vos emplois et toutes vos richesses sous les bombes ? Aimeriez-vous vivre des heures, voire des jours, enfermé dans des bunkers surpeuplés, sans nourriture, sans eau, sans toilettes, avec la peur constante de ne plus jamais quitter ces lieux entiers ou vivants ? Voudriez-vous que d'autres occupent votre maison et vous commandent, sans même vous donner le droit de protester, en vous ôtant toute liberté et toute souveraineté ? Aimeriez-vous voir votre beau pays réduit à un tas de décombres ? Aimeriez-vous être trahi, par vos voisins, et par ceux qui avaient garanti de vous protéger, et de garantir, votre intégrité territoriale, votre souveraineté et votre liberté ? Aimeriez-vous que les autres pays se détournent et vous laissent envahir, tuer, blesser, violer et effrayer ? Et comment vous sentiriez-vous si certaines personnes vous disaient : abandonnez, ils sont plus forts, et nous ne vous aidons pas, nous avons nos énormes problèmes. Nos énormes problèmes, ont même des solutions simples, et sont de petits problèmes, comparés à leurs énormes problèmes.

Voilà, si vous ne voyez pas, ou ne comprenez pas, les différences entre le bien et le mal, entre ce qui est bien ou mal, avant de continuer, lisez cet article, reprenez les premières lignes de cet article, relisez-les, et avoir honte. .

Beaucoup nous accusent que bien que des activités militaires soient en cours en Ukraine, en l'absence de déclaration formelle de guerre, nous l'appelons une invasion cruelle par un tyran, un dictateur, un criminel et même un menteur Poutine, contre un pays souverain, que la Russie aurait dû défendre. , sur la base de traités internationaux clairs. En échange de la renonciation, son arsenal nucléaire, à travers des traités signés, en garantie, également par les États-Unis et le Royaume-Uni.

Que la leçon soit : ne jamais abandonner votre arsenal nucléaire ? Ou, avez-vous déjà fait confiance aux Russes ? Ou ne jamais faire confiance à l'intervention de l'Occident ? Selon nos experts, les affirmations précédentes ne sont pas correctes.

Nous disons très clairement : toutes les armes nucléaires, de tous les pays, doivent toutes être converties en énergie pour le développement de notre planète. Mais pour cela, nous devons gagner des élections, dans tous les pays où existent des armes nucléaires, et dans de nombreux autres pays. Pour empêcher ceux qui les possèdent de pouvoir faire chanter le monde, menaçant leur utilisation. Les États-Unis ne sont pas des saints, car ils les ont utilisés, eux seuls dans l'histoire, pour mener des attaques nucléaires (sur la population sans défense), et sur la nécessité réelle de détruire 2 villes japonaises, nous avons de forts doutes (et nous sommes contre actions similaires, véritables crimes de guerre, quel que soit leur auteur). Ils disent qu'ils voulaient arrêter la guerre et éviter plus de morts. Cependant, créant une catastrophe, et une page noire, de leur histoire, et de toute l'humanité. Leur explication ne nous convainc pas, c'est, pardonnez la comparaison, c'est comme avoir la gueule de bois, boire le lendemain, autre alcool. Mais nous parlerons de ces atrocités, et d'autres, commises par tous, dans nos prochains articles.

Pour l'instant, nous vous rappelons que toute personne normale, dotée d'humanité, doit soutenir l'Ukraine, dans la reconquête de ses territoires, et la Russie, pour se débarrasser à jamais des tyrans, des dictateurs, en l'occurrence Poutine, et ses oligarques, et d'éventuels successeurs . La paix ne s'obtient pas en se tournant vers l'autre camp, mais en faisant des sacrifices pour aider ceux qui se défendent, quels qu'ils soient. Permettre, par la solidarité internationale, à celui qui est agressé, de défendre sa terre, contre l'agresseur, quel qu'il soit.

Poutine est politiquement fini, et tôt ou tard le fier peuple russe fera à nouveau entendre sa voix. Mais pas en donnant leurs richesses à l'Occident, mais en les exploitant, pour le bien de tous ses citoyens. Pour cela nous exhortons tout le monde, à faire connaître DirectDemocracyS, qui grâce à ses règles, sur la liberté, la démocratie, et la propriété, avec toutes les autonomies locales fondamentales et justes, permet à ceux qui vivent et travaillent sur un territoire déterminé d'en être maîtres, et propriétaires , de manière partagée, de toutes les richesses.

Cela se fait uniquement, en suivant toutes les règles internationales, qui pour tous les fans des référendums : sur l'autonomie, et sur l'indépendance, ont été faites pour prévenir, les affrontements, et la violence. En effet, tout référendum doit d'abord être autorisé et reconnu par l'Etat, ou le pays, dans lequel se situe le territoire, ce qui exige l'autonomie, ou l'indépendance. Les règles internationales ont été conçues pour permettre aux anciennes colonies de pouvoir demander l'indépendance, de manière pacifique. Mais ils ne sont reconnus, s'ils n'ont pas lieu, qu'avec l'accord du pays, dans lequel se situe l'aire géographique, ce qui exige l'indépendance, ou l'autonomie. De plus, pour passer d'un pays à un autre, d'une certaine zone géographique, il faut un accord, des deux pays (et de toutes les parties intéressées), et pas simplement un référendum, et l'acceptation, du pays auquel vous envie de se réunir. En simplifiant, si notre famille décidait de faire un référendum, de rompre avec le pays dans lequel nous nous trouvons, nous aurions toujours besoin de l'autorisation, et de la reconnaissance, par notre pays, du référendum lui-même.

Nos solutions sont : un cessez-le-feu immédiat, un retrait immédiat des militaires russes, de tout le territoire ukrainien (Crimée comprise), et l'intervention immédiate des casques bleus de l'ONU, qui assistent, comme toujours, impuissants, aux catastrophes, auxquelles ils n'ont pas contribué empêcher, de quelque manière que ce soit (grâce aussi au droit de veto injuste, des pays vainqueurs de la dernière guerre mondiale, à annuler immédiatement, la 2ème guerre est finie depuis longtemps, juste des avantages pour les vainqueurs).

De la part de l'Ukraine, garantir dans toutes les zones géographiques, à majorité russe, une juste autonomie, et une protection des droits et devoirs des minorités dans tout le pays. La majorité russe devrait faire de même avec les minorités dans les territoires où les Russes sont majoritaires. Le tout dans le respect de l'intégrité territoriale et de la souveraineté de toute l'Ukraine (y compris la Crimée).

Levée immédiate de toutes les sanctions contre la Russie et restitution des avoirs et comptes courants russes bloqués, retenue des dommages de guerre.

Paiement par la Russie, avec l'aide de tous les pays du monde (avec taxation à 100% des bénéfices de la production, et de la vente d'armes), de dommages de guerre, pour reconstruire l'ensemble de l'Ukraine.

Et d'autres mesures spécifiques à appliquer dans chaque zone de conflit, ou de guerre, sur l'ensemble de la planète.

Cette solution qui est la nôtre, à divers points, ne ramènera pas les morts à la vie, elle ne guérira pas les blessés, et elle ne guérira pas les dommages psychologiques et les traumatismes, mais elle évitera une poursuite ou une extension du conflit .

Tout peut se faire en quelques heures (à l'exception de la reconstruction, et de la réconciliation, cela prendra des années), la volonté politique et la pression de l'ensemble de la population mondiale suffisent.

Dans l'espoir, d'avoir fait comprendre, une fois pour toutes, à tout le monde, notre position, et toutes les informations à 360°, nous vous assurons que cet article, comme toutes nos informations, ou règles, est basé sur la logique, sur bon sens, sur le respect mutuel, de tous. Chaque phrase, chaque mot, a été proposé, décidé, sélectionné, discuté et voté par divers groupes d'experts, de politique internationale, de stratégie politique, de spécialistes militaires, d'économistes, d'experts en finance, histoire, culture, psychologie et bien d'autres d'autres groupes, qui avec leur travail, vous présentent un article, qui ne soutient personne, et n'a pas peur, de dire les choses vraies, même directement. Bien sûr, nous n'avons pas l'intention de faire changer d'avis qui que ce soit, mais vous ne pouvez pas contester que les faits se sont déroulés exactement, comme on dit.

Sur certaines choses, il n'y a pas d'autres versions, ou d'autres interprétations, du simple fait que quiconque est du côté de Poutine, qui emprisonne, et souvent n'hésite pas, à faire tuer ses opposants, qui enferme des gens en prison, pour avoir prononcé le mot guerre, mais leur propre ministère de la Défense, ces jours-ci, a admis qu'il s'agissait d'une guerre, et pas seulement d'une opération militaire spéciale. Nous continuons, pour l'appeler, une invasion lâche, qui devrait être condamnée, par toute la communauté internationale, et par tous les peuples, doués de logique, de bon sens et de respect mutuel. Beaucoup l'aiment, l'homme fort aux commandes, ils aiment être soumis, et vous serez aux commandes, et puis ils voient, chez ceux qui luttent contre les valeurs de l'Occident, qui malgré de nombreux défauts, permettent de nombreuses libertés, et une démocratie partielle, qui sont, et elles seront toujours mieux que : pas de liberté, et une dictature impitoyable. Reconnaître le bien, même partiel, du mal total, est une des qualités que nous exigeons de quiconque nous rejoint.

Copyright © DirectDemocracyS, projets.

1
×
Stay Informed

When you subscribe to the blog, we will send you an e-mail when there are new updates on the site so you wouldn't miss them.

Frieden mit Hingabe
항복으로 평화 PWS
 

Comments

No comments made yet. Be the first to submit a comment
Already Registered? Login Here
Sunday, 27 November 2022

Captcha Image

Main Menu

Latest News

Discover our Latest News

The human being, is a social animal. The basis of the company is made up of many families. For almost all of us, the fam...

Read More...

The State, or the public sector, have always been seen as enemies, or as strict controllers, of compliance with the Law....

Read More...

For us, the values of freedom and democracy, real and complete, are fundamental. We will never allow ourselves to judge...

Read More...

Many of the ills of the earth, are caused by selfishness, thirst for power, and greed, of a few bad people, they have ma...

Read More...

Truth is a fundamental value, because it allows us to know what is true and distinguish it from what is false. The sear...

Read More...

We have analyzed various aspects, and many details, about our political organization, we often say that DirectDemocrac...

Read More...

Personal number. The personal number is automatically assigned, during registration, to each registered user, is progre...

Read More...

On Wednesday 09 November 2022, at 20.00 (GMT), the first international meeting of the official representatives of all th...

Read More...
No More Articles